Développez votre agilité face au changement

L’agilité, en quoi consiste cette aptitude?

Être agile présuppose que vous êtes dans l’accueil des évènements quels qu’ils soient. Vous savez prendre en considération tout ce qui vous anime, telles que vos pensées, vos croyances, tous vos « programmes » et automatismes, tout en étant à l’écoute des autres. S’adapter aux situations que vous vivez est une compétence, un savoir-être qui vous permet d’être plus serein, ouvert aux autres et aux opportunités qui se présentent à vous.

En développant votre adaptabilité il vous est plus facile de rebondir face aux imprévus, aux situations vécues. Vous êtes positif(ve) et confiant(e) face aux changements. Vous savez vous remettre en cause de façon constructive pour améliorer ce qui peut l’être. Cette capacité a un impact considérable sur votre état d’être.

6 clés pour développer votre capacité d’adaptation et votre agilité

1- Apprenez à vous connaitre

Dans un premier temps il s’agit d’avoir une bonne connaissance de vos forces, vos faiblesses mais aussi de vos limites. En identifiant vos aptitudes, vous pouvez vous appuyer sur elles et ainsi éviter de focaliser uniquement sur les ressources et les compétences qui vous manquent. C’est tellement plus confortable !
Connaitre ses limites c’est réduire le stress et envisager un travail collaboratif où chacun peut œuvrer pour l’ensemble.

Pour connaitre vos compétences et vos capacités, listez vos différentes réussites, petites et grandes. Ensuite, identifiez les qualités et les compétences que vous avez utilisées pour atteindre votre but. La démarche est détaillée ici : Petit guide pour identifier vos points forts

Vous pouvez également questionner vos amis, votre famille ou vos collègues en leur demandant les 3 ou 4 qualités qui vous caractérisent le mieux. Cela complètera votre analyse.

2- Dopez votre résilience

Au cours de votre vie, vous avez réussi bon nombre de choses. Aussi, vous avez été probablement déçu(e) par d’autres résultats, situés en dessous de vos attentes.

Ces déceptions ne doivent pas vous freiner, ni vous cloisonner dans une bulle où plus rien ne se passe. Car bien que confortable dans un premier temps, cette bulle finira par nourrir votre insatisfaction personnelle et votre anxiété.

C’est pourquoi, pour doper votre confiance et être agile quoi qu’il arrive, je vous invite à effectuer une analyse de ce qui s’est réellement joué pour chaque expérience que vous jugez comme étant un échec.

Ces retours d’informations sont très importants pour identifier les correctifs qu’il vous est alors possible d’appliquer.

Vouloir atteindre le perfectionnisme absolu est anxiogène et vous limite considérablement dans vos actions. Autorisez vous à échouer pour apprendre et aller plus loin. Soyez vous-même et acceptez d’être « imparfait » à certains moments … comme tout le monde !

C’est grâce à ces apprentissages et à ces retours d’informations que vous pourrez, dans l’avenir, trouver bien plus de manière d’agir face à un changement, une situation nouvelle. Vos diverses expériences, bonnes ou mauvaises, sont une vraie richesse. Elles contribuent à votre développement personnel.

3- Remettez en cause vos croyances limitantes

Pour développer votre agilité ou votre capacité d’adaptation, vous devez être à l’écoute de vos émotions et des besoins sous-jacents. Si nous prenons l’exemple de la « peur », cette émotion forte qui est vécue corporellement (mains moites, crises d’angoisse, douleurs …) et psychologiquement (pensées en boucle, cauchemars …), sous entend votre besoin d’être rassuré(e).

Pour gérer vos émotions, au delà de les accueillir, il convient d’identifier les croyances qui ont fait naitre cette émotion. Quelles sont les pensées qui, face à cette situation, ont déclenché ce sentiment de peur par exemple ?

Que croyez vous ?  Notez toutes vos pensées par rapport à la situation vécue.

Une fois ce recueil fait, qu’en pensez vous ? Tout ce qui vous anime est -il justifié à ce jour ? Est ce que les faits d’aujourd’hui viennent corroborer ces pensées de façon objective ?

En travaillant sur la source même de vos émotions et de vos besoins, vous allez pouvoir remettre à jour certaines « impressions » devenues limitantes, stressantes. Vous allez pouvoir remettre à jour tous ces programmes qui se construisent au fil de vos expériences, tout au long de votre vie et qui parfois ne sont plus adaptés ou manquent d’objectivité en ce moment présent.

4- Gérez vos émotions

Pour apprendre à gérer votre émotivité de manière autonome vous pouvez vous appuyer sur des techniques issues de la sophrologie. A l’aide d’exercices respiratoires et de visualisations positives vous allez apprendre à vous centrer, à ne pas vous laisser déborder par cette intensité émotionnelle. Vous allez apprendre à lâcher prise et à avoir le recul nécessaire pour analyser les différentes situations et faire les ajustements nécessaires.

Expérimentez simplement quelques minutes par jour cet exercice de respiration calmante :

Dans une posture assise les pieds posés bien à plat au sol, les yeux fermés ou ouverts fixant un point devant vous, inspirez par le nez et soufflez doucement et longuement par la bouche comme si vous souffliez dans une paille.

Observez le mouvement de votre cage thoracique et de votre ventre en effectuant cette respiration calme. Mouvement du thorax qui se soulève à l’inspire et qui s’abaisse à l’expire. Observez le gonflement léger du ventre à l’inspire et qui se creuse à l’expire… Vous pouvez poser une main sur chacune de ses 2 parties du corps.

Faites cet exercice tous les jours et appréciez vos ressentis corporels après chaque séance. Notez-les sur un carnet et observez les retours sans jugement, simplement.

5- Allez de l’avant

Osez, sortez de votre zone de confort et observez les résultats. Félicitez vous pour les réussites. Analysez vos sources d’insatisfaction. Si vous pouvez agir pour rectifier alors faites le. Si vous n’avez pas de prise sur les résultats, si cela de dépend pas de vous alors acceptez qu’il en soit ainsi.

En vous ouvrant aux autres, à l’extérieur, à ce qui arrive, vous allez inévitablement acquérir de nouvelles compétences et prendre conscience de vos nombreuses ressources. Vous allez progressivement vous enrichir de vos nouvelles expériences et ainsi, développer votre confiance en vous.

Faites preuve de curiosité. Communiquez et soyez à l’écoute de tout ce qui vous entoure ainsi qu’aux divers points de vue quand bien même, ils diffèrent des vôtres.

Acceptez le changement comme étant une source de potentiels pour votre évolution, votre croissance.

6- Lâchez prise

Face au changement, il y a probablement des éléments où vos actions vont avoir un impact et des choses qui ne dépendent pas de vous et pour lesquelles vous n’avez aucune prise.

Agir sur ce qui vous est possible et laisser le reste est déjà un premier pas vers le lâcher prise. Comprenez que vous ne pouvez pas tout contrôler.

Le lâcher prise vous invite à accepter vos limites, à vous appuyer sur vos ressources personnelles, à vous ouvrir davantage aux diverses possibilités, à reconnaitre et apprécier les autres avec leurs différences.

Cette confiance en vous, cette foi, vivez-la au présent avec un esprit d’ouverture et vous développerez votre agilité, et par voie de conséquence votre bien-être.

Si vous souhaitez être accompagné(e) pour développer votre agilité je suis à votre disposition.

Contactez-moi au 06 10 61 53 09.

N’hésitez pas à me laisser un message avec vos disponibilités que je puisse vous faire des propositions ou vous rappeler.

Share This