Qu’est ce que la confiance en soi ?

Lorsque nous éprouvons une certaine confiance en soi, cela ressemble à de l’aisance ou de l’assurance. A contrario en manquer va initier des sentiments déplaisants et déclencher du stress.

La confiance en soi se développe et évolue tout au long de la vie. On peut avoir confiance en soi dans un domaine et beaucoup moins dans un autre, tout comme on a pu se sentir confiant sur un périmètre donné par le passé et se sentir sur ce même périmètre, moins à l’aise aujourd’hui.

Le Larousse définit la confiance en soi ainsi : Assurance, hardiesse, courage qui vient de la conscience qu’on a de sa valeur, de sa chance.

De quoi dépend elle ?

On peut assurément associer la confiance en soi avec une évaluation de l’image que l’on a de soi.  Comment on se voit, comment on se définit dans différentes situations. C’est une description de nous même, plus ou moins objective.

C’est aussi en lien avec une évaluation de l’estime que l’on a pour soi. Il s’agit du jugement que nous nous portons dans certaines situations.  Plus nous nous portons de l’attention et avons du respect envers qui on est alors plus notre confiance sera importante.

Avoir confiance consiste aussi à croire que l’on peut agir en nous appuyant sur nos ressources, nos compétences, nos forces… en dépassant nos peurs. C’est penser qu’il est possible de bouger avec suffisamment de marge de manœuvre pour pouvoir le faire. Cela présuppose donc d’avoir une bonne connaissance de soi et d’évoluer dans un périmètre où les actions sont possibles.

Pourquoi développer sa confiance en soi ?

Vous l’aurez compris, la confiance en soi donne l’impulsion pour agir et oser ; oser faire les choses mais aussi oser être soi tout simplement. La confiance en soi vous permet de vous ouvrir aux autres, aux situations nouvelles. Elle ouvre le champ des possibles. Elle facilite de nouveaux apprentissages qui vont contribuer à propulser encore plus loin cette formidable énergie.

Doit on avoir confiance en soi pour agir ?

Eh bien non… Au contraire. Il faut être dans l’action pour développer votre assurance car ce n’est pas quelque chose d’inné. On a confiance en soi quand on a une bonne connaissance de ses réussites, de ses compétences, de ses ressources mais aussi de ce qui nous est moins favorable. C’est pourquoi faire des expériences est intimement lié au développement de ce sentiment.

Comment fonctionne la confiance en soi

1) La zone de confiance est communément appelée une zone de confort. C’est l’environnement connu dans lequel vous évoluez. Il est fait de routines, de situations connues et maitrisées dans lequel vous êtes donc parfaitement à l’aise.

2) Lorsque des nouveautés doivent se mettre en place et que vous êtes face à ces changements, vous sortez inévitablement de cette zone de confort. C’est alors que des « impressions » peuvent apparaitre remettant en doute vos capacités et votre appréciation de vous-même.  Vous entrez dans une zone de peur : peur de vous tromper, du regard de l’autre… En vous laissant submerger par ces pensées limitantes vous faites parfois tout votre possible pour éviter les situations dérangeantes. Cependant cette stratégie d’évitement vient alimenter de manière plus intense vos inquiétudes et inconforts et cela nourrit aussi votre manque de confiance.

3) C’est pourquoi il est judicieux d’oser, d’accepter de prendre des risques pour faire de nouvelles expériences. Grâce à elles vous aurez une meilleure connaissance de vous, de vos qualités, de votre potentiel. Elles favorisent de nouvelles réussites, des petits et grands succès. C’est en entrant dans cette zone d’apprentissage que vous allez développer vos connaissances car vous aurez la possibilité de corriger, d’améliorer tout ce qui peut l’être. C’est ainsi que vous développez votre confiance en vous !

4) En avançant ainsi, vous êtes pleinement acteur de votre vie. A force de répétition, vous consolidez les acquis. Vous vous entrez alors dans une zone de croissance qui va vous apporter beaucoup de plaisir et de satisfaction personnelle.

3 idées majeures à mettre en œuvre pour développer sa confiance en soi 

1. Remettre à jour ses présupposés : les échecs n’existent pas

Il n’y a pas d’erreur dans ce qui est fait. Chaque action quelle qu’elle soit vous donne un retour d’informations, s’il est positif et concluant, top ! Si le résultat attendu n’est pas conforme à vos souhaits alors l’analyse que vous ferez de vos actions dans leur mise en place vous permet de mener les correctifs nécessaires. C’est un apprentissage permanant que vous vivez. Et plus vous menez d’expériences, plus vous apprenez et plus vous développez vos compétences et plus vous développez votre confiance en vous !!! C’est un cercle vertueux !

2. Remettre à jour ses présupposés : personne n’est parfait 

De la même façon personne n’est parfait. Chacun dispose de toutes sortes de ressources sur lesquelles s’appuyer et celles-ci doivent vous permettre de vivre toutes sortes d’expériences en accord avec vos valeurs.
Si toutefois il vous manque des compétences, vous avez la possibilité de les apprendre ou de demander de l’aide à d’autres personnes ayant les facultés recherchées.

3. Être dans l’action

Vous l’aurez compris il ne faut pas être dans l’évitement, c’est-à-dire mettre en place une stratégie de renonciation à agir. « Eviter de faire » revient à nourrir vos peurs. Être dans l’action revient à les faire disparaitre petit à petit et participe au développement de sentiments très positif à votre égard. Tout cela contribue naturellement à l’amélioration de votre estime et votre confiance en vous.

Si vous souhaitez être accompagné(e) pour développer votre confiance en vous, contactez-moi au 06 10 61 53 09.
Sur demande des ateliers de groupe peuvent être initiés.
N’hésitez pas à me laisser un message avec vos disponibilités que je puisse vous faire des propositions ou vous rappeler.

Share This