Le temps : ennemi ou ami ?

gestion du temps

Le temps est souvent perçu comme étant un facteur de stress. En effet, nous baignons aujourd’hui dans une société où tout va vite. Nous sommes submergés d’informations qui nous invitent à l’action et beaucoup de personnes sont frustrées de ne pas réussir à tout faire. Par ailleurs, les activités plaisantes sont souvent mises de coté au détriment d’obligations familiales ou professionnelles.

Pourtant, le temps est une sorte de « matière » mise à la disposition de chacun pour vivre des expériences. Des minutes et des heures accessibles pour que nous réalisions ce qui nous importe le plus.

Comment profiter du temps, de chaque instant ?

Afin que ce temps devienne véritablement votre allié voici quelques pistes de réflexion ; des bonnes pratiques pour reprendre le contrôle de votre vie et profiter du temps qui passe.

Ayez une vision objective de l’utilisation de votre temps

Vous évoluez sur plusieurs plans : le plan personnel, professionnel, le plan social ou encore celui du couple et de la famille. Pour votre épanouissement, il est nécessaire d’instaurer un juste équilibre entre vos désirs personnels, les opportunités qu’il est bon de saisir et vos obligations sociales et professionnelles.

En premier lieu, je vous propose d’identifier ce qui vous occupe. Faites une étude détaillée sur plusieurs jours et notez vos différentes activités en précisant leurs durées et en indiquant le domaine de vie concerné.

Un tableau de ce type peut tout à fait convenir :

Après quelques jours ou quelques semaines, observez les différentes tâches et notez vos observations :

  • Comment votre temps est imparti dans vos différents domaines de vie ? détectez vous des manques ?
  • Les répétitions se situent à quel endroit, dans quels domaines, sur quelles tâches ?
  • Observez vous des pertes de temps ? à quel niveau ? sur quelles activités ?
  • Avez-vous du temps libre, des moments de farniente ou de créativité dans chacun de vos domaines ?
  • Quel est votre rapport au temps : vous sentez vous plutôt en stress, à courir souvent … êtes vous tendu(e) par une concentration forte à vouloir tout faire ? Etes vous plutôt du genre à procrastiner, à remettre à plus tard ce qui pourrait être fait aujourd’hui ?
  • Quelle est le degré de plaisir ressenti lorsque vous effectuez vos différentes tâches ?

Programmez le changement pour une plus grande satisfaction

Suite à votre constat, listez ce qui vous semble intéressant d’améliorer en ayant en vue votre satisfaction et votre bien-être sur vos différents plans de vie:

  • Devez-vous favoriser la concentration ou modifier l’ordre de vos priorités ?
  • Faut il développer votre confiance en vous pour trouver l’équilibre entre « votre désir de faire des choses parfaitement » et le temps que vous accordez à vos différentes tâches ?
  • Le travail que vous effectuez présente-t-il réellement un intérêt ?
  • Etc.

 

Pour venir compléter vos réflexions et envisager de nouvelles orientations face au temps voici une matrice pour vous aider à définir vos priorités.

Définissez vos priorités pour une meilleure gestion du temps

Découvrez et testez la matrice Eisenhower pour prioriser vos actions 

Lorsque vous êtes fortement sollicité(e) ou quand de nombreuses actions vous encombrent l’esprit, il arrive que vous ne savez plus par quoi commencer. Il est alors temps de poser sur le papier ces priorités, de manière à les classer.

Une matrice a été créé par le Général Eisenhower. Je vous la propose pour donner un petit coup de pouce à votre organisation.

  • Classez vos tâches par niveau d’importance et d’urgence

Faites ce tableau avec ces 2 axes : « niveau d’importance », « niveau d’urgence ». Scindez ce tableau en 4 cases distinctes : A, B, C, D.

  • Notez dans la case A ce qui est important et urgent

Dans la case A vous avez toutes les missions à réaliser en priorité car ce sont généralement les problèmes urgents à régler, les projets essentiels…

S’il y a beaucoup de tâches dans cette case, il faut revoir votre priorisation. Quel est l’impact de cette action ? Quel est le risque à ne pas la faire maintenant? Quelles sont les tâches que vous auriez pu anticiper ? En répondant à ces questions il vous sera peut-être plus facile d’arbitrer si nécessaire en faveur d’une tâche du cadran B moins urgente mais dont l’enjeu pourrait être plus important.

  • Dans la case B, inscrivez les projets chers à votre cœur mais qui ne sont pas à réaliser dans l’immédiat

Pour ces tâches non urgentes mais importantes à vos yeux, programmez vos « blocs temps ». Tachez de respecter ce calendrier. Grâce à votre anticipation pour gérer ces actions vous redonnez de la souplesse à votre organisation.

  • Dans la zone C, répertoriez les missions qui sont à traiter maintenant même si leur importance est relative

Dans la case C, ce sont souvent des actions routinières. Gérez-les au quotidien pour avoir plus de disponibilités pour des missions plus urgentes qui demandent du temps et de la concentration. Que ce soient des tâches professionnelles ou personnelles, réfléchissez si certaines d’entre elles peuvent être déléguées, voire même éliminées au profit de taches plus importantes (case B).

  • En D, listez les choses à faire, non urgentes et non importante

Pour toutes les actions inscrites dans la case D, faites le tri entre ce qui est nécessaire de réaliser et ce qui concrètement n’a aucune valeur ajoutée. Pour toutes celles que vous jugez indispensables et qu’il ne vous est pas possible de déléguer, effectuez-les à des périodes où votre attention est moindre.

  • Observez votre tableau

Que constatez vous ? Voyez les ajustements qui vous semblent utiles de mettre en place de façon à ce que votre organisation soit efficiente et en même temps, source de satisfaction.

Le temps est une matière à votre disposition pour vous permettre de vivre de belles expériences.
Gérer votre temps c’est aussi gérer votre plaisir de voir vos projets avancer !

Si vous avez des difficultés pour améliorer la gestion de votre temps ; je suis à votre disposition par téléphone au 06 10 61 53 09.

Vous pouvez également prendre RdV dans l’onglet ci-dessus ou directement sur doctolib.

Share This